•  

     

    Quand un dentiste vous envoie en enfer

    Quand un dentiste vous envoie en enfer :

    ...Ça a commencé l’été dernier, je sentais des petites douleurs au fond de ma bouche. Mon gentil ‎dentiste pas du tout matérialiste a tenu bon pour la traiter et la couronner une fois pour toute. Elle ‎était sensible parfois aux boissons froides ou très chaudes. Bof, mais je m'en foutais. Ça a pris cinq ‎semaines de va et viens et une belle somme d’argent. C’est rien je me disais la santé avant tout. ‎

    Cette torture est revenue me voir la semaine dernière. J’avais de violentes douleurs jamais ‎connues au paravent, qui montent jusqu’au yeux et irradient toute la mâchoire.  Pendant des ‎petites minutes qui ressembles à des heures, genre à se taper la tête contre le mur, mais encore je ‎disais patience avec des calmants et bain de bouche ça va se passer (et croyez-moi je ne suis pas du ‎genre larmoyant, douillet ou peu patient). On est le vendredi, pas envie de manger pour ne pas ‎déranger ma dent couronnée. Le soir la douleur est intense et persistante, mais aussi ‎insupportable. ‎

    Après une nuit blanche, on est le Samedi matin, mon rendez-vous était fixé à 9 h.  A 8h 30’, j’étais ‎chez le Toubib bien sûr après avoir passé à la clinique de radiologie pour une radio panoramique ‎dentaire. Content de m’asseoir sur la chaise (de torture). Le dentiste est une belle femme, toute ‎souriante. Si hamdi voilà je vais toucher et dites-moi où vous sentez le mal, elle touche avec un outil ‎la molaire, et Aïe ça fait mal. Cette molaire est traitée mais il paraît qu’un nerf est encore vivant.  On ‎va tout remédier. Et je passe,  ce n’est pas intéressant de vous raconter la descente en enfer.  Dix ‎minutes après, le dentiste m’explique que c’est une grave erreur de la part du dentiste qui a soigné ‎votre dent de sagesse. Dans la majorité des cas lorsqu’une carie fait son apparition ou n’a pas été ‎soignée et que le nerf dentaire est atteint. On ne pose pas de couronne, surtout quand il s’agit de ‎pulpite et lorsque le nerf est exposé à une infection bactérienne ou à la pression. Voilà c’est ‎terminé .. ! Mais docteur quand je ferme ma bouche la douleur persiste. Ce n’est qu’une illusion ‎d’ici 1 heure tout va disparaître. Merci Docteur je paye et je sors. Elle joute si la douleur continue ‎reviens je suis ici jusqu’à 13h.‎

    Retour à la maison et au cauchemar, pas la peine de vous raconter tout « la rage de dents en ‎quelques mots ». Douleur infernale et insupportable, sensation de battement à l’intérieur de la ‎dent antalgiques inefficaces, la douleur est déchirante, devient plus forte et continue , sifflement à l’oreille gauche, maux de têtes ‎c’est la rage de dents. ‎

         Je retourne chez le dentiste, une fois assis sur la fameuse chaise, j’ouvre grande ma bouche et aidé ‎par un petit miroir elle me fait voir l’origine du mal et me dit qu’on n’a pas le choix il faut ôter la ‎couronne en céramique pour soulager la dent de sagesse. Ok le chantier est ouvert !  Je n’ai pas le ‎droit à une deuxième anesthésie je suis cardiaque (mon cœur ne supporte que les grosses ‎douleurs). Dix bonne minutes pour sortir satisfait couronne enlevée et une dent malade qui me ‎promet le pire.‎

    ‎16 h, ma nièce qui s’y connaît (elle travaille dans une Sté Vente produits, matériels et équipements ‎médicaux dentaires) m’a pris un rendez-vous dans l’urgence d’une clinique et a tout fait pour qu’on ‎me soulage de cet enfer. Certes j’avais peur mais je suis prêt à tout pour mettre fin à ce ‎cauchemar. ‎

    C’était hier aujourd’hui je retrouve mon sourire, soulagé de tout mal… ‎

    Je dois vous confier que j'ai hésité beaucoup avant de me décider à écrire cette anecdote de ‎fiction. ‎ J’ai aussi voulu vous raconter la façon dont certain dentiste leur but et trouver le meilleur ‎pigeon à déplumer. Je suis tombé sur un bel escroc qui travaille avec son père, en ‎même temps je ‎ne suis qu'un portefeuille sur pattes. ‎

    De toute évidence, les dents de sagesses, elles portent mal leur nom ! ‎

     

    «La famille»

     

    Bonne & heureuse Année 2017

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique